Sports

Al Ahly saisit le TAS au sujet de la finale de la LDC de la CAF


Après avoir protesté contre l’organisation de la finale de la Ligue des champions de la CAF au Maroc, où l’équipe a de fortes chances de rencontrer le Wydad Casablanca, Al Ahly a décidé d’entamer un bras de fer avec la CAF. Le club égyptien a indiqué avoir saisi le Tribunal arbitral du Sport.

Le trophée de la Ligue des champions de la CAF.

Après les mots, les actes. Moins de 48h après l’annonce du pays hôte de la finale de la Ligue des champions de la CAF, Al Ahly n’a pas tardé à mettre ses menaces à exécution. Le club cairote conteste le choix de la CAF de désigner le Maroc comme pays hôte, alors que le Wydad, vainqueur du Petro Luanda en demi-finale aller (1-3), à de très fortes chances de se hisser en finale. Tombeurs de Sétif 4-0 à l’aller dans l’autre rencontre, les Egyptiens sont aussi en ballottage très favorable. Mais ils dénoncent une absence d’équité alors qu’ils risquent d’affronter le club casaoui sur le sol marocain. Autant dire jouer le titre face à un adversaire qui sera porté par ses supporters et donc un public résolument hostile.

Face à ce choix de la CAF, le club égyptien a décidé de s’en remettre au Tribunal arbitral du Sport. « La décision d’Al Ahly de faire appel au TAS est intervenue après que la CAF a pris la décision d’organiser la finale de la Ligue des champions au même endroit pour la deuxième saison consécutive. Cette décision donnera l’avantage à domicile à une certaine équipe qui jouera à domicile devant ses fans en plus de violer d’autres lois et réglementations », s’insurgent les Diables Rouges dans un communiqué.

Lire sur le même sujet : LDC-Finale : pourquoi la CAF a choisi le Maroc

Al Ahly veut une réponse avec le 30 mai

Dès la désignation du pays hôte, la Confédération africaine de football a été la cible de nombreux griefs du grand public. L’instance a tenté de justifier ce choix par l’absence suffisante de candidatures au niveau pour abriter la finale. « Il y a quelques mois, quatre à cinq pays ont exprimé leur intérêt pour accueillir la finale, mais seuls deux candidats se sont correctement présentés. Nous voulions que plus de pays soumissionnent, car la finale oppose souvent ceux du Maroc et de l’Égypte. C’était donc fantastique de recevoir la candidature du Sénégal, mais ils se sont retirés », a tenté de justifier un membre de l’instance, sous couvert d’anonymat à la BBC Africa.

Un argument jugé non-recevable du côté d’Al Ahly. Le club a adressé à la CAF une demande afin que le match soit joué sur terrain neutre. Faute de réponse, elle se tourne donc vers le TAS et demande de « résoudre la situation avant la finale de la compétition (le 30 mai, ndlr). De plus, Al Ahly espère que la CAF aura à cœur de ne pas entraver la justice et qu’elle fournira au TAS tous les documents requis qui aideront à obtenir justice », a fait savoir la formation égyptienne. Ambiance.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.