Sports

Amine Harit renaît à Marseille


Sur courant alternatif dans la première moitié de saison, Amine Harit a retrouvé la lumière dès que Sampaoli lui a fait confiance. Le milieu marocain brille ainsi dans le money-time de la saison. Et ça fait du bien à Marseille qui dispute la demi-finale aller de l’Europa Conference League, ce jeudi à Rotterdam.

Il y a de ces joueurs, on en oublie parfois qu’ils sont encore tout jeune. Souvent parce qu’ils ont brillé trop tôt avant de s’éteindre rapidement. Amine Harit fait partie de cette espèce. Le milieu marocain, par sa technique et son audace, a crevé les écrans dès ses premiers pas en Ligue 1 sous les couleurs de Nantes, à seulement 18 ans. Une saison avec l’équipe première des Canaris a suffi pour convaincre Schalke de s’offrir le joyau qui va disputer la Coupe du monde 2018 avec le Maroc à 19 ans, après avoir brillé avec les sélections de jeunes de la France. En Bundesliga, pour ses débuts, le natif de Cergy Pontoise fait des étincelles. Amine Harit marque et fait marquer. Mais rapidement, le jeune va connaître sa première période compliquée. Pas aidé les performances désastreuses du club de la Ruhr.

Les regrets de Sampaoli

Schalke 04 relégué en fin de saison dernière, Marseille a tendu la perche à l’ancien nantais. Dans la Cannebière depuis cet été, Amine Harit a mis du temps pour se remettre en lumière. Tout simplement parce que son coach Jorge Sampaoli ne lui a pas très souvent fait confiance. Et le technicien argentin a fait son mea culpa. «Parfois les entraîneurs, on a tellement d’obligations et de besoins, l’urgence de gagner arrive très vite. C’est ma responsabilité de ne pas avoir profité d’Amine à certains moments» regrette l’entraîneur de Marseille devenu dithyrambique envers le Marocain. «Très peu de joueurs dans le monde créent autant de déséquilibres que lui. Je n’ai pas eu la patience pour profiter de lui plus tôt, mais désormais j’espère en profiter davantage». La confiance du coach retrouvée, Amine Harit a mis trois buts et délivré deux passes décisives depuis le mois de mars.

Un titre européen et le Qatar en ligne de mire

Mais au-delà des stats, le Lions de l’Atlas a une grande influence dans le jeu des Marseillais. Son volume de jeu et son aisance technique en font un atout de plus pour l’OM qui ne se reposait que sur Dimitri Payet pour la création. En cette fin de saison, les supporters marseillais ne pouvaient rêver mieux. Marseille, deuxième de Ligue 1, veut sécuriser sa qualification directe en Ligue des champions. Mais surtout, le club veut remporter une nouvelle Coupe d’Europe, après la C1 décrochée en 1993.

Ce jeudi soir, les Marseillais se déplacent aux Pays-Bas pour affronter Feyenoord en demi-finale aller de l’Europa Conference League. Sampaoli alignera certainement Amine Harit d’entrée. Le Marocain a envie de terminer en boulet de canon pour décrocher le premier titre de sa carrière et ainsi obliger Vahid Halilhodžić à le rappeler en sélection pour le Mondial 2022. Il n’a plus porté le maillot national depuis la défaite 2-3 contre le Gabon, en octobre 2019.

Demba VARORE





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.