Sports

Cameroun, Choupo-Moting pointe leur prestation face aux Comores


Eric-Maxim Choupo-Moting.

Sport News Africa : Etes-vous satisfait de votre performance face aux Comores, qui ont joué sans gardien de métier et à dix pendant plus de 80 minutes ?

Eric-Maxim Choupo-Moting : La première chose, c’est qu’on est contents d’avoir gagné ce match. Dans une compétition, la chose la plus importante c’est la victoire. On a joué pour gagner et ça s’est bien passé, nous sommes qualifiés pour les quarts de finale. Maintenant, dans le fond, nous ne sommes pas à 100% satisfaits de notre performance. Nous savons que nous pouvons produire un meilleur football. Il y a beaucoup de choses à améliorer. On a le temps pour le faire. On sait que le peuple camerounais attend beaucoup de nous. C’est normal, parce qu’on a de très bons joueurs. On va travailler pour faire un meilleur match contre la Gambie en quarts de finale.

Quel est le discours qui a été tenu par l’entraîneur dans le vestiaire, après la rencontre ?

Disons que ce sont des choses internes. Mais il est clair que tout le monde est d’accord sur le fait qu’on n’a pas fait notre meilleur match. Il y a beaucoup de choses qui n’ont pas marché comme on le souhaitait. Mais c’est le football. La CAN est en train de démontrer que le football a beaucoup de surprises. Même si les Comores ne sont pas une très grande équipe pour l’instant, je leur dis : «respect». Ils ont bien tenu alors qu’ils étaient 10 sur le terrain.

«Le gardien comorien a été surprenant. Il a fait un bon match. (Mais) j’avoue que j’avais un peu de la peine pour eux.»

Comment avez-vous trouvé le gardien comorien qui, il faut le dire, est un défenseur de métier ?

Il a été surprenant. Il a fait un bon match. A cause du Covid-19 qui les a privé de beaucoup de joueurs, j’avoue que j’avais un peu de la peine pour eux au début de la rencontre. Ça n’a pas été facile, mais toute leur équipe a fait un grand match. Dommage pour eux, car c’est le Cameroun qui gagne et qui passe au prochain tour.

Le prochain match justement ce sera contre la Gambie dans une ville autre que Yaoundé. Est-ce que ça change quelque chose pour vous de jouer ailleurs qu’au stade d’Olembé qui semble vous porter chance ?

On ne pense pas trop à la ville ou au stade où on va disputer notre prochain match. La clé de la victoire, c’est nous-mêmes. C’est la manière avec laquelle on aborde le match, la manière avec laquelle on se comporte face à l’adversité. Du moment où nous allons jouer devant notre public, on n’a pas trop de questions à se poser.

«Nous n’allons pas sous-estimer la Gambie. Nous allons préparer ce match pour l’aborder avec toutes nos forces. Il faudra être justes techniquement et efficaces devant les buts.»

Comment allez-vous aborder ce quart de finale ?

Nous savons aujourd’hui qu’il n’y a plus de petites équipes. Nous n’allons pas sous-estimer la Gambie. Nous allons préparer ce match pour l’aborder avec toutes nos forces. Il faudra être justes techniquement et efficaces devant les buts. Nous allons essayer d’être meilleurs que face aux Comores c’est sûr.

Jusqu’ici le Cameroun est l’une des rares équipes qui échappe au Covid-19. Ce qui fait naître des suspicions. Les joueurs camerounais sont-ils affectés par cette polémique ?

On n’en parle pas au sein du groupe. Tout ce qui concerne les tests Covid est assuré par des équipes de la CAF. Le Cameroun n’a rien à voir avec ça. Nous les joueurs, on respecte vraiment de manière stricte les consignes de notre staff technique. On fait vraiment très attention. On essaie de limiter les contacts. C’est dur, mais c’est le prix à payer pour ne pas être contaminé.

Kigoum WANDJI



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.