Sports

Desabre devrait être le futur sélectionneur de la RD Congo


L’ancien entraîneur du Chamois Niortais (L2 française) devrait être le nouveau sélectionneur de la RDC. Dans cet entretien avec Sport News Africa, le secrétaire général de la Fédération congolaise de football association revient sur les péripéties de la désignation du technicien français et évoque les objectifs qui lui seront assignés.
De notre correspondant en RD Congo,

Belge Sitauatala, le secrétaire général de la FECOFA.

Sport News Africa : Belge Situatala, Sébastien Desabre a mis fin à l’imbroglio qui entourait sa nomination à la tête des Léopards : il a finalement décidé de quitter le Chamois Niortais pour le banc de la RDC. Comment avez-vous vécu ce dénouement heureux ?

Belge Situatala : Nous étions confiants pour sa venue et nous sommes satisfaits, soulagés. Nous avions prévenu que dans le contrat qui liait le coach Desabre à son club, il y a avait une clause qui permettait la résiliation du contrat avant terme à l’initiative de l’entraîneur. Raison pour laquelle il avait postulé pour la RDC. Maintenant, nous pouvons dire, sous réserve de la signature de son contrat, qu’il sera au service de la RDC, ce pays dont le peuple adore le football.

Quand sera-il à Kinshasa pour signer son contrat ?

Nous avons fait notre part entant qu’autorité technique, le reste c’est à la discrétion du gouvernement à travers le ministère des Sports.

Quels sont les termes de son contrat ?

En tant qu’organe technique nous avons fait l’étape préparatoire ; c’est-à-dire lancer l’appel à candidatures, définir le profil et proposer le candidat. Le reste c’est le gouvernement qui le fera à travers le ministère des Sports avec lequel nous travaillons en étroite collaboration.

«Exiger à Sébastien Desabre la qualification à la CAN 2023, serait trop lui demander.»

Pourquoi Sébastien Desabre ?

C’est un entraîneur dont le projet a séduit le Comité exécutif de la fédération. C’est un entraîneur qui a une parfaite connaissance du pays, il a servi beaucoup de nos adversaires comme consultant. Il connaît le Congo pour avoir joué contre le Congo. Il connaît le Congo à travers certains joueurs qu’il a eu à entraîner. Il croit au potentiel de notre pays et il pense développer le football congolais.

Quels sont les objectifs qui lui seront fixés ?

Il connaît notre situation (la RDC a démarré les qualifications de la CAN 2023 avec deux défaites, Ndlr). Il est clairement mentionné dans son programme que le grand défi à relever c’est de gagner la double confrontation contre la Mauritanie comptant pour les 3ème et 4ème journées des qualifications de la CAN 2023. Ensuite battre le Gabon chez lui et le Soudan ici (à Kinshasa) pour obtenir la qualification pour la prochaine CAN.

Sa survie sur le banc des Léopards dépendra-t-elle uniquement d’une qualification à la CAN 2023 ?

Ce sont des termes qui seront contenus dans son contrat. Mais lui exiger la qualification à la CAN, au regard de notre situation actuelle où nous sommes derniers avec zéro point après deux journées, serait trop lui demander. Mais il est conscient qu’en postulant il a comme objectif à court terme de tout faire pour arracher la qualification à la prochaine CAN. C’est le souhait de tous les Congolais mais le grand projet avec lui à long terme c’est de qualifier la RDC à la Coupe du monde 2026.

Maisiala JONATHAN



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.