Sports

désillusion à Conakry, Kaba Diawara invité à rendre la tablier


Le Syli national de Guinée s’est incliné face aux Scorpions de la Gambie sur le score de 1-0. Une défaite qui met un terme au parcours des hommes de Kaba Diawara. A Conakry, c’est la déception dans les rues de la capitale. Et les supporters ne ratent pas le sélectionneur tenu pour responsable de ce nouvel échec.

Kaba Diawara le coaching perdant

C’est la déception à Conakry après l’élimination du Syli national. Ils étaient nombreux à s’être réunis dans une fan zone à l’esplanade du stade du 28 septembre de Conakry. Sur les visages, on peut lire la déception. Cette défaite face à la Gambie laisse des traces (1-0). Alhassane Traoré interrogé par SNA ne peut cacher sa désillusion. «C‘est cruel ce qui nous arrive, dit-il. Perdre contre la Gambie qui est à sa première phase finale de Can, c’est vraiment inexplicable. Kaba Diawara doit quitter son poste. Il est le seul responsable de cette désillusion».

Aboubacar Diallo pour sa part ne décolère pas. Pour lui, cette défaite porte un nom : Kaba Diawara. «Il est le seul responsable de cette élimination. Sinon comment comprendre que tu sois mené par une équipe comme la Gambie et à 10 minutes de la fin, tu gardes toujours tes 3 défenseurs centraux, et tes 2 latéraux qui n’apportent rien offensivement. Ce qui fait 5 défenseurs. Pire tu sors un attaquant pour un autre au lieu de créer du surnombre alors que tu as un joueur comme Morlaye Sylla qui est capable de créer des différences comme il l’a fait aujourd’hui. En 15 minutes, il a été plus influent que certains qui ont disputé toutes les rencontres» fait-il remarquer.

Les supporters du Syli de la Guinée

Les supporters de la Guinée

Des joueurs pas au rendez-vous

Si la Guinée s’est inclinée, c’est parce que des joueurs n’ont pas tenu leur rang en l’absence des cadres comme le capitaine Naby Kéita suspendu pour cumul de cartons et Issiaga Sylla blessé, dénonce Aboubacar. «Mohamed Bayo n’a pas du tout convaincu durant cette compétition. Jouer 4 matches dans une telle compétition et ne pas être décisif (0 but, 0 passe décisive), c’est infime. En plus il a eu une très belle occasion qui aurait permis à la Guinée de prendre les devants mais il s’est emmêlé les pinceaux».

Aucun des attaquants n’a réussi à trouver le chemin des filets. Une statistique qui fait mal aux supporters. En 4 matchs, le Syli a tiré 52 fois pour tout simplement deux petits buts. «C’est terrible pour une équipe qui prétend atteindre le dernier carré. Avec le niveau affiché, on ne pouvait pas espérer plus. J’espère que la fédération prendra des mesures qui s’imposent pour Kaba Diawara et son staff» avance Aboubacar.

Une défense fébrile

La défense a toujours été le tendon d’Achille de cette équipe du Syli de Guinée. Sur les deux premiers matchs du tournoi pourtant, la Guinée a rendu deux clean-sheets. Mais depuis la fébrilité est revenue. Le 5-3-2 de Kaba Diawara est fortement décrié. «Dès le départ ce système a montré ses limites. En dépit de toutes les critiques et les alertes, Kaba s’est entêté et voici les conséquences. La Guinée s’est fait éliminer par une équipe novice» se désole Aboubacar Diallo.

Cet échec, c’est sûr, fera beaucoup de bruits dans les jours à venir. Mais pour aujourd’hui, c’est le calme plat à Conakry. Silence absolu. Les rues sont désertes et les drapeaux sont en train d’être décrochés/

Mamadou GONGORE





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close