Sports

Ferdinand Omanyala tentera de décrocher un métal au 60 m à Belgrade


Ferdinand Omurwa Omanyala serait au rendez-vous pour les Mondiaux d’athlétisme en salle. La compétition est prévue du 18 au 20 mars à Belgrade, en Serbie. Et le sprinteur kényan sera au départ sur la ligne des 60 m.  «Le 60 mètre, je le considère plus ou moins comme un entraînement. C’est un entraînement juste pour progresser vers le 100 m et pour améliorer le départ», soutient Omanyala sur BBC Sport Africa.

Mais l’athlète de 26 ans vise plus loin. Son objectif est de battre le record du monde du 100 m d’Usain Bolt. Le 60 m de Belgrade lui servira de rempart pour détrôner la légende jamaïcaine. «Je crois que rien n’est impossible. Le record du monde n’est pas une exception. Je crois que s’il y a quelqu’un qui peut battre ce record, c’est moi», avance téméraire, le demi-finaliste des Jeux olympiques. 

«J’ai hâte de plonger»

Ferdinand Omanyala est le meilleur sprinteur africain du moment. Il détient le record continental du 100 m avec un temps de 9,77 secondes. Seulement, ce chrono est encore très loin des 9,58 d’Usain Bolt, établi en 2009. Le Kényan signe et persiste. Il va faire tomber le record du monde du 100 m. «J’ai hâte de faire des temps rapides et peut-être de descendre sous 9,58. Nous avons commencé à 10,01 en mars. Vous pouvez donc imaginer dans quatre mois, avec la concurrence, ce qui se passera.»

Il ajoute. «Vous voyez le record africain ? Quand j’ai commencé à sprinter, les gens pensaient qu’il ne serait jamais battu au cours de ce millénaire ou de cette décennie. Mais nous l’avons fait l’année dernière. J’ai juste besoin d’une course parfaite. J’ai une très bonne accélération et une vitesse de pointe, et maintenant j’améliore mon départ. Réduire ce temps ne sera pas difficile

En attendant de battre le record du monde du 100 m, Ferdinand Omanyala tentera de décrocher une médaille à Belgrade. Son chrono de référence sur la ligne du 60 m est de  6,57s. «J’étais en France pour la tournée et j’ai réalisé ce que je voulais. Je voulais courir un 6.57s et je l’ai fait. J’ai hâte de plonger.» 

A Belgrade, le Kényan va en découdre avec le champion olympique en titre, l’Italien Marcell Jacobs et l’Américain  Christian Coleman, champion du monde en titre du 60 m.

Amy WANE

 

 





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.