Sports

Francis Ngannou fixe un ultimatum à l’UFC


Décidément, Francis Ngannou n’a pas sa langue dans sa poche. Alors que l’actualité est dominée par son potentiel combat contre le champion de boxe Tyson Fury, Ngannou est revenu sur sa brouille avec l’UFC. Le combattant camerounais est depuis plusieurs mois en désaccord avec le président de l’organisation, Dana White.

Lors de son passage dans la MMA Hour d’Ariel Helwani, ce lundi 26 avril, Francis Ngannou a été clair. Le combattant pense que l’UFC doit accepter ses conditions. «Le combat contre Tyson Fury doit être dans les négociations avec l’UFC, plaide le Camerounais. Ce n’est même pas une option s’ils veulent me conserver. S’ils refusent de négocier là-dessus, je ne signerais jamais de prolongation avec eux. Si je signe un nouveau contrat maintenant, qui reprend la structure de l’ancien, je me fais avoir. Donc on va devoir trouver un moyen d’inclure le combat avec Fury dans mon nouveau contrat.»

«C’est difficile pour un combattant de dire non à un contrat»

Actuellement en convalescence suite à sa rupture des ligaments croisés du genou, Francis Ngannou a donc tout le temps de réfléchir à sa situation. Même si son désir d’affronter Tyson Fury dans un combat de boxe est réel, le Camerounais ne veut pas abandonner sa carrière dans l’octogone. Les discussions contractuelles sont néanmoins le point de discorde.

«C’est difficile pour un combattant de dire non à un contrat, même s’il est mauvais. Quand il reste trois combats sur un contrat par exemple, l’UFC peut prolonger le combattant sans demander son avis, sans la moindre explication, regrette Nganonu. Personne ne peut rien dire ou faire contre ça. Si on y pense bien, ce n’est pas un engagement entre deux partis, l’UFC veut posséder ses combattants.»

Ce dernier veut sans doute suivre l’exemple de Conor McGregor. L’Irlandais avait affronté Floyd Mayweather en boxe en 2017. Il avait a ensuite poursuivi sa carrière dans l’UFC.

Oumar NDONGO





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close