Sports

la CAF a porté son choix sur le Maroc pour abriter la finale de la LDC


Le lieu de la finale de la Ligue des champions divise. L’Egypte n’apprécie pas du tout le choix porté sur le Maroc. Elle veut que la finale se joue dans un lieu neutre. Demi-finalistes de la compétition, le Wydad athletic club et Al Ahly pourraient se retrouver en finale. Mais la CAF maintient sa décision. Malgré ces contestations, la finale se tiendra au stade Mohammed V de Casablanca. Et l’instance elle explique son choix.

«Il y a quelques mois, quatre à cinq pays ont exprimé leur intérêt pour accueillir la finale, mais seuls deux candidats se sont correctement présentés, Nous voulions que plus de pays soumissionnent, car la finale oppose souvent ceux du Maroc et de l’Égypte. C’était donc fantastique de recevoir la candidature du Sénégal, mais ils se sont retirés», a déclaré une source de la CAF à BBC Sport Africa. Il ajoute. « Nous avons pris du temps avant d’annoncer le lieu de la finale pour donner plus d’opportunités aux pays qui atteignent les dernières étapes de la compétition de soumettre leur candidature. Nous avons besoin d’une finale dans la bonne région pour que les gens y assistent. Les gens en Europe ont de l’argent pour se rendre à une finale et payer le billet du match, mais en Afrique ce n’est pas la même chose

Une décision qui fait jaser au delà du continent

Des explications qui ne convainquent pas l’ancien international suisse Ramon Vega qui n’a pas hésité à charger l’instance. « Comment la CAF joue-t-elle deux finales successives de la Ligue des champions au Maroc ? Aucun autre pays d’Afrique ne peut organiser la finale ? #StopCafCorruption est une honte », a tweeté l’ancien défenseur. « Cela n’a aucun sens. Les fans devraient se demander : combien de pays sont prêts à accueillir la finale ? Cela coûte très cher. Si c’était facile, nous discuterions des candidatures d’environ 10 pays », ajoute t-il.

La CAF a également décidé que la finale de cette édition de la Ligue des champions se déroulerait en une seule confrontation au lieu de la formule de l’aller-retour. La CAF a toutefois déclaré que des pourparlers étaient « en cours au sein de la Caf pour revenir à l’ancienne finale à domicile et à l’extérieur pour déterminer le vainqueur plutôt qu’à la finale à une manche.»

 





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close