Sports

la Côte d’Ivoire veut une entrée réussie


Un autre cador va entrer en lice, et pas des moindre. Les Eléphants de Côte d’Ivoire vont disputer leur premier match dans cette CAN 2021. Les Ivoiriens font face à la Guinée Equatoriale dans le groupe E. Témoins de la contre-performance de l’Algérie face à la Sierra Leone, les coéquipiers de Sébastien Haller voudront sans doute éviter le piège équato-guinéen et surtout prendre les rênes de cette poule.

La Côte d’Ivoire compte dans ses rangs une litanie de stars, notamment Sébastien Haller, Wilffried Zaha, ou encore Franck Kessié, et elle sera attendue au tournant dans cette CAN 2021. Le capitaine Serge Aurier est persuadé que son équipe est prête. Il l’a confié à la presse ivoirienne ce mardi.

« On voit que l’équipe est en pleine forme, les joueurs sont attentifs aux consignes du coach. On a un groupe, ce qui nous manque, c’est la régularité, surtout d’y croire tout simplement parce qu’on a un groupe qui a la possibilité, la capacité de faire des bonnes choses dans cette compétition. Il faut juste être conscient de ça et surtout se respecter entre nous. Cela veut dire, tout donner à chaque match, dès le premier match déjà ».

La Côte d’Ivoire sans son dernier rempart

Pour cette CAN 2021, les Eléphants devront se passer de leur dernier rempart, Sylvain Gbohouo. Le gardien de but a été suspendu par la FIFA pour utilisation d’un produit dopant. Une mauvaise nouvelle donc pour le joueur. Mais aussi pour le sélectionneur Patrice Beaumelle qui devra faire sans un de ses tauliers.

«Sa suspension a été confirmée, et nous avons décidé de faire appel parce que nous sommes convaincus qu’il n’a fait aucun acte répréhensible. En mars dernier, il lui a été prescrit des médicaments et ce sont les traces de ce produit qui ont été retrouvés lors d’un test antidopage. Sylvain Gbohouo a du mal à s’endormir, il a perdu du poids. On le soutient au quotidien, on lui rend visite mais c’est très difficile », a confié Beaumelle après confirmation de la suspension de son gardien à la veille de son premier match dans cette CAN.

Un parfum de revanche

Face à la Côte d’Ivoire, il y aura la Guinée Equatoriale. Le pays va disputer sa troisième CAN après celles de 2012 (1/4 de finale) et 2015 (4ème place). Surtout, ce sera la première fois que le Nzalang Nacional la disputera sans le statut de pays organisateur.

Les Equato-Guinéens doivent sans doute garder le souvenir de leur première CAN en 2012. Chez eux, ils avaient perdu sèchement 3-0 en ¼ de finale…face à la Côte d’Ivoire. Les retrouvailles au Cameroun auront donc une saveur particulière. Le Nzalang Nacional, peut prendre exemple sur la Sierra Leone qui a tenu en échec l’Algérie, tenante du titre, dans l’autre match de ce groupe.

Oumar NDONGO



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.