Sports

la FAF répond à la Fécafoot


Depuis les graves déclarations Djamel Belmadi, les réactions fusent de par tout. La Fécafoot, la fédération gambienne ou encore l’arbitre français Tony Chapron ont violemment condamné les propos du technicien algérien. La FAF est sortie de son silence et répond sévèrement à la fédération camerounaise de football.

On joue encore les prolongations du match Algérie-Cameroun. Les Fennecs ont subi une défaite extrêmement amère. Un revers si dur à avaler que les Algériens maintiennent la polémique depuis. Récemment c’est Djamel Belmadi qui a fait une sortie fracassante où il critique violemment l’arbitre de la rencontre Bakary Gassama. Des propos qui ne passent pas. La fédération camerounaise de football (Fécafoot) et celle gambienne ont même répliqué. La Fédération algérienne de football (FAF) n’a pas tardé à réponde à l’instance dirigée par Samuel Eto’o.

« La Fédération algérienne de football (FAF) a pris connaissance avec étonnement et désappointement du communiqué de presse n°3 publié, dans la soirée du lundi 25 avril 2022, par la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) et signé par son président, M. ETO’O Fils Samuel, et tient à apporter les précisions suivantes : La FAF, fidèle à sa ligne de conduite, a toujours entretenu d’excellentes relations, amicales et fraternelles avec les fédérations africaines sœurs, et plus particulièrement avec la Fécafoot, et veillera au renforcement et à la consolidation de ces relations», peut-on lire dans le communiqué de la FAF publié ce mercredi 27 avril. L’instance ne s’arrête pas là.

«Dénoncer le comportement de certains arbitres, s’inscrit dans une démarche d’intérêt générale»

«Aussi, tout comme la FECAFOOT, la FAF est foncièrement attachée aux valeurs et aux vertus du sport, et a de tout temps accepté loyalement les résultats qui étaient en sa défaveur dans un total esprit de fair-play, sans rechigner ni accuser qui que ce soit. Cela ne peut être le cas lorsque l’arbitrage fausse l’issue d’une rencontre. Et, l’histoire du football est richement truffée de destins brisés, d’épopées dramatiques, mais aussi d’injustices, notamment d’ordre arbitral.»

La FAF rajoute une couche et décrie encore de plus l’arbitrage du match. «Dénoncer le comportement de certains arbitres, s’inscrit dans une démarche d’intérêt général, à laquelle adhèrent la plupart des acteurs du football, pour le bien et la préservation de l’intégrité du jeu dans notre cher continent auquel nous appartenons et dont nous partageons les valeurs et jalousons son honorabilité et son image», martèle la FAF.

Pour conclure la FAF « se fera un réel plaisir d’accompagner la Fécafoot dans sa quête de mettre toute la lumière sur cette affaire devant la Commission d’Ethique de la FIFA ; car l’Ethique et l’intégrité ont toujours fait partie des principes défendus crânement et en toute circonstance par l’Algérie. »

 





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close