Sports

La Fédération congolaise de boxe sera auditée par l’IGF


L’inspection générale des finances de la RD Congo (IGF) a annoncé qu’un audit sera mené au sein de la Fédération congolaise de boxe (FCB) dans les prochains jours. Cela fait suite à la demande du collectif des candidats malheureux des dernières élections qui ont eu lieu en janvier dernier, reconduisant le général Ferdinand Ilunga Luyoyo à la présidence de la FCB. Dans une correspondance, l’IGF a précisé que cet audit ne va concerner que les fonds sortis du trésor public durant les dernières années.

«Vérifier la fausseté de toutes les factures»

Le but de la sollicitation de cet audit est d’élucider certaines zones d’ombre dans la gestion financière de la fédération jugée opaque. «La motivation de notre démarche est celle de vérifier la fausseté de toutes les factures financières insérées au budget du gouvernement congolais. Beaucoup de gens tiennent des preuves que rien que pour l’année dernière la FCB a encaissé plus de cinq millions de dollars américains dont la destination est très louche. Non seulement ça, on apprend que la RDC va abriter, en moins d’une année, les championnats d’Afrique de la zone 3 au cours du mois d’avril prochain alors que la compétition devait avoir lieu en Tanzanie. Le budget alloué à cette compétition était-il inclus dans le budget global annuel du sport en général ? La réponse est négative. Donc si on fait une analyse intellectuelle, on comprend qu’il y a une démarche frauduleuse» assure Franck Alain Monzelo, l’un des membres du collectif.

De son côté, la Fédération congolaise de boxe dit ne rien craindre. Contacté par Sport News Africa, l’un de ses vice-présidents, Jean-Marie Salawa, a indiqué que la démarche de l’IGF est légitime. Et que la fédération n’a rien à cacher. «L’IGF est une institution de l’Etat et donc, elle a le droit d’opérer si elle trouve que c’est nécessaire. L’argent a toujours été affecté pour les différentes compétitions et vous avez vu les résultats. La fédération n’a rien à craindre» a-t-il confié.

l’IGF de plus en plus dans le secteur sportif

Cet audit annoncé à la Fédération congolaise de boxe n’est pas le premier que l’IGF va effectuer dans le milieu sportif. La première fédération sportive à passer au contrôle de cette inspection a été la Fédération congolaise de football association (FECOFA). C’était au mois de septembre 2021 quant l’IGF avait annoncé avoir intercepté 913.838 dollars américains dans le compte de la FECOFA, provenant du trésor public sur demande du ministère des Sports.

De cette somme, 350.000 dollars étaient sortis à titre de contribution du gouvernement à titre de contribution pour l’organisation de la deuxième édition du tournoi international du football du Congo (TIFOCO) et 563.838 dollars  pour l’acquisition d’un football stadium screen ainsi qu’un groupe électrogène diésel pour le stade des martyrs.

À la suite de la demande de l’IGF concernant les pièces justificatives de ces fonds sortis par le Trésor public, la FECOFA avait alors indiqué n’avoir pas été informée par le ministère des sports de la sortie de cette somme d’argent. L’IGF avait alors restituée ladite somme au trésor public. Un scandale financier qui avait, à l’époque, dégradé les relations entre le ministère des sports et la FECOFA.

Jonathan MASIALA





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.