Sports

l’Algérie s’est estimée léser par l’arbitrage du match de barrage retour


Salah-Bey Aboud, adjoint de Djamel Belmadi et chargé de la communication de l’Équipe Nationale, est revenu sur le recours formulé par la Fédération Algérienne de Football suite à l’élimination de son équipe pour le Mondial 2022 par le Cameroun, avec notamment des précisions de taille.

Eliminée de la course au Mondial 2022 au Qatar par le Cameroun, l’Algérie s’est estimée léser par l’arbitrage du match de barrage retour. Elle n’a, dès lors, pas tardé à saisir la FIFA pour un recours afin de rejouer cette rencontre. Mais va-t-elle obtenir gain de cause ? Si les fans des Verts y croient dur comme fer, l’adjoint de Djamel Belmadi et chargé de communication de l’équipe nationale d’Algérie, Salah-Bey Aboud, a lui répondu à la question avec prudence.

«C’est une question à laquelle personne n’a de réponse. On ne peut pas jouer avec des questions comme celle-ci, elles concernent la nation toute entière. La demande est auprès de la FIFA et c’est à elle de trancher. Je ne peux rien dire tant que je n’ai pas lu leur décision», a-t-il tempéré lors d’une émission sur la chaîne algérienne El Watania TV.

Des précisions de taille de Salah-Bey Aboud

Salah-Bey Aboud a aussi évoqué les éléments constitutifs du recours déposé par la Fédération algérienne de football auprès de la FIFA, en apportant des précisions de taille. «Le tribunal compétent a indiqué le 21 avril qu’il ouvrait le dossier, il lui faut désormais l’étudier.  Nous attendons ses conclusions. La FAF a produit un dossier, qu’elle a soumis à la FIFA. Nous, nous parlons du volet technique, nous n’allons pas pouvoir tout vous dire dans les détails, mais c’est essentiellement technique», a-t-il d’abord précisé. Et de poursuivre : «Pour les autres choses, comme les pots-de-vin, nous, nous ne mêlons pas de ça. Si quelqu’un veut parler de corruption et qu’il a des preuves solides, comme ce que disent certains, qu’il se présente avec à la FIFA. Chacun fait ce qu’il veut de son côté mais, en ce qui concerne le chemin officiel emprunté par la FAF, c’est le volet technique. »

Ces éclaircissements qui viennent contredire les propos tenus par le commentateur sportif algérien Hafid Derradji. Ce dernier avait accusé Bakary Gassama, l’arbitre du barrage retour, d’avoir rencontré des émissaires de Samuel Eto’o, au Maroc.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close