Sports

les favoris de l’édition 2022


Dans le peloton qui prendra le départ du Tour cycliste international du Cameroun ce samedi à Douala, trois Africains sont à suivre. Le Camerounais et tenant du titre Clovis Kamzong, le Burkinabé Souleymane Koné et de l’Ivoirien Cissé Issiaka. Mais le Bulgare Andreev Yordan, arrivé deuxième l’année dernière, peut tirer son épingle du jeu.

Il y aura de la lutte sur les routes du Cameroun. Le Tour cycliste international 2022 reprend en effet ses droits dès ce samedi 4 juin. Le coup d’envoi de la course sera donné dans la métropole de Douala, la capitale régionale du Littoral. Au programme, un critérium fermé de 123,3 km. La route promet des retrouvailles électriques entre quelques grands habitués de la course.

Kamzong Abossolo, un titre à défendre

Dans le peloton des 60 coureurs attendus sur la ligne de départ, trois Africains auront leur mot à dire. Le premier d’entre eux, c’est le Camerounais Clovis Kamzong Abossolo. Vainqueur de la précédente édition du Tour, le coureur de l’écurie SNH Vélo Club vise un troisième titre après 2015 et 2021. Le maillot jaune du Grand prix Chantal Biya 2017 a des atouts à faire valoir. Il est bon en chrono, en plus d’être fort en montagne. Il a l’avantage de connaître les routes du pays, faites de faux plats montants et descendants, et de cols rugueux. Il est aussi en forme : Kamzong Abossolo revient du Tour du Bénin où il a terminé quatrième de la course. En plus, si son équipe roule pour lui, il n’y a aucun risque qu’il se perde sur le chemin de la victoire.

Souleymane Koné, le trouble-fête ?

Le deuxième Africain à suivre se nomme Souleymane Koné. C’est le nouvel homme-fort de l’équipe du Burkina Faso qui n’arrive plus à compter sur son leader naturel Paul Daumont. Ce dernier a entamé une longue traversée du désert ces derniers temps. Du coup, les espoirs reposent désormais sur un Koné qui a fait ses preuves tout au long de l’année 2021 : il a terminé 2e du Tour du Bénin, 3e du Tour du Mali et 3e du Tour du Faso. Au Cameroun, il voudra faire mieux, c’est sûr.

Cissé Issaka, l’outsider

Expert des coups d’éclat sur le Tour du Cameroun depuis 2012, Cissé Issaka est une nouvelle fois le meilleur espoir ivoirien de cette Boucle. Le vice-champion de l’édition 2019 et maillot jaune du Tour de Côte d’Ivoire 2020, 4e du Tour du Faso 2021 est un coureur expérimenté. En club, il porte les couleurs des amateurs de Sprinter Nice Metropole. Avant cela, il évoluait au sein de la Team Cycliste Azuréen avec laquelle il a disputé plusieurs compétitions européennes. Notamment : le Tour de la CABA, le Grand Prix de Pégomas, le Tour de Mareuil-Verteillac-Ribérac et le Grand Prix de Charvieu-Chavagneux entre 2018 et 2019.

Andreev Yordan, l’homme à « abattre »

Pour sa première participation au Tour du Cameroun l’an passé, Andreev Yordan a terminé deuxième de l’épreuve, à 12 secondes seulement du Camerounais Clovis Kamzong. Cette année, le cycliste bulgare de l’équipe française Martigues Sports veut inscrire son nom au palmarès de la compétition. Il connaît déjà les routes camerounaises et cela peut être un atout de plus pour le jeune de 27 ans. De retour du GP Adria Mobil en Slovénie où il a terminé sur la dixième marche, Andreev Yordan s’avère particulièrement dangereux. Il compte dans son équipe des coureurs expérimentés qui n’hésiteront pas à faire le job pour lui.

Notons que cette année, l’Afrique est représentée par huit équipes au Tour du Cameroun qui célèbre sa 18e édition. Il s’agit du pays hôte (2 équipes), du Rwanda, de la RD Congo, du Maroc, du Nigeria, de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso. La France a inscrit deux clubs : Martigues Sports et le Club de la Défense. La course va se dérouler en huit étapes, soit une distance totale de 1090 km.

Kigoum WANDJI



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.