Sports

les techniciens étrangers en difficulté


Au pays des Aigles de Carthage, les techniciens étrangers ont la cote. Sur les 16 entraineurs sur les bancs du championnat tunisien, trois sont des étrangers. Et pourtant, après 9 journées, aucune des formations sous la houlette d’un technicien venu d’Europe ne figure sur le podium que ce soit dans la poule A ou la poule A. Ils sont à la peine.

Les dirigeants des clubs tunisiens ont la fâcheuse habitude de se séparer des entraineurs à la moindre contreperformance suivie d’une contestation des fans. Depuis le début de la saison, il y a ainsi eu plus de 30 changements (31) de coaches sur les bancs en Tunisie. Sur les 16 formations de l’élite, il n’y a que 6 qui échappent à cette frénésie à savoir l’Espérance de Tunis, ES Hammam-Sousse, CS Chebba, le Club Africain, AS Réjiche et ES Zarzis. Pour cette saison 2021-2022, on dénote 3 entraineurs étrangers sur les bancs de l’élite. Que ce soit le Français Roger Lemerre à l’Etoile du Sahel, le Portugais Jorge Costa au CS Sfaxien ou encore l’autre Français Bertrand Marchand au CS Chebba, ils n’arrivent pas à jouer les premiers rôles et hisser leur équipe sur le podium.

L’Etoile de Roger Lemerre à la 6e place

Depuis son retour 15 novembre dernier sur le banc de l’Etoile du Sahel, Roger Lemerre a du mal à engranger des points. En 7 matches toutes compétitions confondues, la formation de Sousse n’a enregistré qu’une victoire. En championnat, les Etoilés ont concédé 3 nuls d’affilée avant de renouer avec le succès en battant (2-0) une faible équipe de l’AS Soliman en match en retard de la 8e journée, le 28 février. « Nous avons marre de faire des matches nuls », avait d’ailleurs déclaré l’ancien sélectionneur de la Tunisie au micro de Sport News Africa, le 25 février.

Au lieu d’être en lutte pour la première place comme la saison précédente sous le magistère du technicien tunisien Lassaad Dridi, l’Etoile du Sahel se retrouve à la 6e place dans une poule B composée de 8 équipes. Les protégés de Lemerre n’ont engrangé que 10 points au compteur après 9 journées même s’ils disposent d’un match en retard face au Club Africain (2e, 15 pts) à jouer ce samedi 5 mars. C’est loin d’être gagné d’avance. Cela pourrait être le vrai déclic qui est très attendu par l’ancien sélectionneur de la France et les fans, ou le divorce en cas de débâcle face un grand rival sur la scène nationale. Avec le retour du doyen des techniciens tunisiens Benzarti, l’US Monastir (1er, 18 pts), l’autre formation du Sahel, est leader de la poule B. Ce qui irrite les supporters de l’Etoile.

Le CS Sfaxien déraille avec Jorge Costa

A son arrivée en Tunisie le 3 février dernier, l’entraineur portugais Jorge Costa avait trouvé une solide équipe du CS Sfaxien. Elle s’était qualifiée avec brio pour la phase de groupes de la Ligue des champions africaine. Mieux encore, en championnat, le CSS assumait son statut et occupait la 2e place de la poule A avec 13 points juste derrière l’Espérance de Radhi Jaidi. En un mois, l’équipe de Sfax est devenue quasiment méconnaissable. Après avoir battu difficilement les Zambiens de Zanaco, le CSS de Costa a en effet essuyé deux revers d’affilée en Coupe CAF.

Les Sfaxiens ont perdu devant à Alhly Tripoli (1-0) et devant les Egyptiens de Pyramids FC (1-0). En Ligue 1 tunisienne, les poulains de Jorge Costa ont encore été battus (2-1) par l’ES Metlaoui en match retard de la 8e journée, ce jeudi 3 mars. Ainsi la grande formation de Sfax se retrouve éjectée du podium de la poule A avec 4 points de retard sur le leader l’Espérance de Tunis. L’ancien joueur de Porto aura l’occasion de redresser la barre ce dimanche 6 mars dans le Classico face aux Espérantistes au Stade Taïeb-Mehiri. Il a grand intérêt à ne pas se louper.

Le CS Chebba de Bertrand Marchand en bas de tableau

Roger Lemerre n’est pas le seul ancien sélectionneur de la Tunisie sur le banc d’un club tunisien. On note également la présence de Bertrand Marchand à la tête du CS Chebba depuis 10 septembre 2019. Et pourtant, son équipe est loin de figurer sur le podium. En effet, le CS Chebba est avant-dernier du groupe B avec seulement 9 points en 9 journées. Ses hommes sont par ailleurs à la peine, offensivement et défensivement avec 5 buts inscrits et 7 encaissés. Avec la levée de la suspension du CS Chebba par la FTF, certains supporters rêvaient de voir leur équipe figurer le podium pour pouvoir disputer les play-offs. Pour le moment, on est cependant loin du compte.

Ablaye DIALLO



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.