Sports

l’Espérance Tunis veut punir l’ES Sétif à Alger


Après avoir réalisé une phase de groupes quasi-parfaite, l’Espérance Tunis va faire face à l’ES Sétif en quarts de finale aller de la Ligue des champions CAF, ce vendredi 15 avril. Malgré l’annonce d’une présence massive des fans de l’Aigle Noir au Stade du 5 Juillet, Radhi Jaïdi et ses hommes sont décidés à porter un sacré coup aux Algériens en attendant de terminer le travail à Radès dans une semaine.

C’est avec un groupe au complet que l’Espérance Tunis arrive dans la capitale algérienne. Tous les cadres à savoir Mohamed Ali Ben Romdhane, Amine Tougai, Moez Ben Cherifia, Ghaylène Chaalali et Abdelkader Badrane sont aptes pour affronter les Algériens de l’ES Sétif pour ce quart de finale aller de la Ligue des champions africaine. Après avoir survolé la phase de groupes avec 4 victoires et 2 nuls, les Sang et Or ont fait le déplacement avec la ferme intention de porter un coup au moral de l’Entente devant son public avant le match retour à Tunis.

«Nous sommes l’Espérance Tunis»

«Ça va être un grand match. C’est une rencontre très importante pour les deux équipes. Mais nous sommes l’Espérance. On va là-bas pour se battre et garder nos chances de se qualifier intactes. On fera tout pour avoir un résultat positif là-bas, assure le coach espérantiste. Il faut bien préparer les deux matches. On va voir le travail qu’on a fait depuis le début de la saison. Nous allons compter sur la qualité de nos joueurs, la confiance et l’expérience. Chaque lacune de l’adversaire est un avantage pour nous. Ce qui importe, c’est de savoir comment tirer avantage des lacunes de l’adversaire», a confié Radhi Jaidi au micro de Sport News Africa après avoir mené ses hommes aux play-offs du championnat tunisien à une journée de la fin.

«C’est une équipe agressive offensivement»

Avec une attaque très inspirée cette saison sur la scène africaine avec ses 12 buts inscrits et sa solidité défensive remarquable (2 buts encaissés), l’Espérance Tunis a largement les armes pour faire douter, voire plier l’ES Sétif. Après tout, les Algériens ont terminé à la 2e place de leur groupe derrière le Raja Casablanca et déjà essuyé 3 défaites avec 6 buts encaissés et 5 inscrits en 6 matches. Néanmoins, le technicien des Sang et Or prend très au sérieux son adversaire. L’ancien défenseur tunisien a suivi de très près les prestations de l’Entente et reconnait beaucoup de qualités aux Algériens.

«C’est une équipe de qualité avec la mentalité des équipes algériennes. Elle est équilibrée avec un bon milieu de terrain et des joueurs techniquement très forts. Ils ne sont pas loin de Belouizdad qui nous a posé beaucoup de problèmes ici, même si on a gagné le match (6e journée phase de groupes). C’est une équipe agressive offensivement», souligne l’ancien capitaine de la Tunisie.

Ryad Ben Ayed, la menace algérienne

Il est vrai que l’ES Sétif compte dans ses rangs des joueurs de grande classe comme de Ryad Ben Ayed, meilleur buteur de la compétition avec 5 pions et des attaquants avec du vécu comme Akram Djahnit, le joueur le plus capé avec plus de 320 matches dans les jambes et Abdelmoumen Djabou.

Malgré tout cela, beaucoup de fans de l’Espérance Tunis estiment que l’autre club algérien à savoir le CR Bélouizdad est supérieur à l’Entente. Radhi Jaïdi a tenu à tempérer les choses : «La phase de groupes est différente de la phase éliminatoire. On a dernièrement vu Al Ahly à la peine pour sortir de son groupe et pourtant ils ont fini par remporter la Ligue des champions». Néanmoins, certains inconditionnels pourront rétorquer que l’ES Sétif n’est pas Al Ahly du Caire, le club le plus titré d’Afrique.

La saison précédente, l’Espérance de Tunis s’était arrêtée en demi-finales. Pour cette saison, l’objectif est d’aller chercher cette 5e Etoile tant attendue à Bab Souika et ses environs. Cela commence par franchir l’obstacle ES Sétif et avec la manière au besoin.

Ablaye DIALLO





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close