Sports

Maroc, voici 7 joueurs qui risquent de rater le Mondial 2022 avec le Maroc


Vahid Halilhodzic (en blanc) avec ses joueurs à l’entraînement.

 Le Maroc doit jouer trois rencontres en juin prochain. Les Lions de l’Atlas affronteront les Bafana Bafana d’Afrique du Sud (le 9) puis les Lone Stars du Liberia (le 14) pour les qualifications de la CAN 2023 (Groupe K). Mais avant, ils se frotteront en amical avec les Etats-Unis. La rencontre est prévue le 1er au TQL Stadium de Cincinnati (Ohio).

En vue de ces rendez-vous, le sélectionneur du Maroc, Vahid Halilhodzic, a publié une liste de 27 joueurs. On y note les retours d’Amine Harit de l’Olympique de Marseille et de Noussair Mazraoui. Ce dernier vient de signer au Bayern Munich en provenance de l’Ajax Amsterdam.

Après une période de froid, Mazraoui s’est rabiboché avec le technicien franco-bosnien. Ce qui n’est pas le cas d’Hakim Ziyech, qui n’a pas été appelé.

Si l’absence de l’attaquant de Chelsea n’est pas une surprise, celles de sept autres habitués de la Tanière du Maroc interpellent. Ces derniers risquent d’ailleurs de ne pas être du Mondial 2022.

Maleh, accès de déception fatal

Youssef Maleh.

En premier, Yahya Jabrane. Le milieu de terrain du Wydad Casablanca est en train de réaliser la meilleure saison de sa carrière. Il doit disputer la finale de la Ligue de champions, contre Al Ahly (30 mai) et a en vue un deuxième titre consécutif en «Botola Pro D1 Inwi» et la Coupe du Trône.

Souvent dans l’équipe type de la LDC CAF, le capitaine des Rouge et Blanc semble faire les frais de la rude concurrence dans l’entrejeu des Lions de l’Atlas. En effet, face aux Amallah, Ounahi, Taarabt et Barkok, notamment, il accuse une bonne longueur de retard.

Son compère en club Ahmed Reda Taghnaouti est confronté au même problème. Le gardien du Wydad est gêné par Anas Zniti, qui arrive en troisième position dans la hiérarchie des portiers de la sélection marocaine, derrière Yassine Bounou et Mohamedi El Kajoui. Il faudra une blessure de l’un des maillons du trio pour que Taghnaoui retrouve les Lions de l’Atlas.

Dans le lot des internationaux marocains qui risquent de rater le train du Mondial 2022, figure Youssef Maleh. Le milieu de terrain de 23 ans est pourtant très en vue avec la Fiorentina. L’ailier du Zamalek Achraf Bencharki, également.

Maleh ferait les frais de ses déclarations suivant son dernier passage dans la Tanière. En effet, il n’avait pas ravalé son agacement pour avoir été convoqué sans qu’il dispute la moindre minute. Bencharki n’a, lui, jamais convaincu malgré le talent qui fait sa réputation.

Ez Abde au frigo au Barça

Ez Abde.

Mohamed Chibi, latéral droit de l’AS FAR, voit l’horizon de prendre part au prochain Mondial se boucher de jour en jour. D’autant que Vahid Halilhodzic a rappelé pour les rendez-vous de juin Noussair Mazraoui. Ce dernier est en bonne position pour être la doublure du numéro 1 incontestable au poste d’arrière-droit de la sélection marocaine : Achraf Hakimi.

Quant à Abdessamd Ezzalzouli, il subit les conséquences du renouveau du FC Barcelone avec l’afflux de nouvelles recrues et les retours de blessure. L’attaquant marocain se contente désormais de l’équipe B catalane. Ce qui limite ses chances d’être dans le train pour Qatar 2022.

Soufiane El Karouani n’est pas mieux loti. Présent à la CAN 2021, au Cameroun, le joueur de Nec Nimègue (Pays-Bas) n’entre vraiment plus dans les plans de Vahid Halilhodzic.

Mohamed HADJI



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.