Sports

Pépé pourrait aller voir ailleurs la saison prochaine


Arsenal est prêt à écouter les offres concernant Nicolas Pépé. Acheté à 85 millions d’euros, un record pour les Gunners, il alterne le bon et le moins bon depuis sa venue à Londres. Son rendement n’a pas séduit alors le board d’Arsenal qui sont désormais convaincus de vendre l‘international ivoirien au plus offrant. Une vente de Pépé permettra ainsi de renflouer les caisses et recruter un joueur moins couteux rapporte The Sun.

Cette année d’ailleurs, Pépé (26 ans) ne fait partie des plans de l’entraîneur Mikel Arteta. Depuis 6 mois, l’Eléphant n’a pas débuté une rencontre de Premier League. Pis, Pépé n’a été titulaire que 5 fois sur ses 17 sorties dans la crème anglaise pour un seul but marqué et deux passes décisives. Trop peu pour convaincre donc ses dirigeants. L’Ivoirien est loin de sa belle saison 2020-2021 où il avait 16 buts, effectué 5 passes «D» en 35 matches, toutes compétitions confondues. En manque de confiance, le joueur n’exclut pas aussi de quitter le club londonien.

«Je suis concentré sur nos performances jusqu’à la fin de la saison. Et aussi sur l’objectif du club, qui est de se qualifier en Ligue des champions. Ensuite, nous verrons ce qui se passera», disait-il dans The Sun.

Un salaire hebdomadaire qui fait fuir

A deux ans de la fin de son contrat, Pépé a toutefois vu sa valeur marchande fortement baisser. Arsenal ne devrait ainsi pas espérer gagner les 85 milliards investis sur lui au moment de débarquer en Angleterre en 2019. Aujourd’hui, sa valeur est estimée à environ 30 millions d’euros.

L’ancien lillois garde toutefois une belle cote car plusieurs s’intéressent toujours à lui. Cependant les courtisans pourraient être freinés par son salaire. Nicolas Pépé en effet 166.000 euros par semaine. Frustré, il peut aussi faire comme Pierre-Emerick Aubameyang avec Barcelone. Réduire considérablement ses émoluments pour trouver une planque. Ensuite faire des étincelles pour se retrouver en position de force afin de renégocier un bon salaire.

Jim CEESAY





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.