Sports

Rien ne va plus entre Idrissa Gana Gueye et le PSG.


Manifestement rien ne va plus entre Idrissa Gana Guèye et le PSG. Dans l’œil du cyclone depuis ce week-end pour avoir refusé de jouer avec un maillot floqué aux couleurs arc-en-ciel, le milieu de terrain sénégalais reproche à son club de ne l’avoir pas assez protégé. Le PSG, de son coté, pense à sévir contre le joueur.

La tension monte entre Idrissa Gana Guèye et le PSG. Alors qu’il avait fait le déplacement dans l’Herault, le milieu de terrain sénégalais a refusé d’être sur la feuille de match face à Montpellier quand il a vu les couleurs arc-en-ciel sur le flocage du maillot. Interrogé sur l’absence du joueur après la rencontre, son entraîneur Mauricio Pochettino avait alors précisé que le milieu de terrain sénégalais n’était pas blessé. Le club, de son côté, invoquait des «raisons personnelles» pour expliquer son absence.

Il faut rappeler que la saison dernière déjà, l’ancien joueur d’Everton n’avait pas participé à cette journée de championnat dédiée à la lutte contre l’homophobie, tout comme Abdou Diallo. Officiellement, le milieu de terrain était malade (gastro-entérite), avait communiqué son club. Mais cette fois, le Paris Saint-Germain n’a apparemment pas souhaité couvrir son joueur, qui, depuis ce week-end, est dans l’œil du cyclone.

Et selon l’Equipe, le Sénégalais goûte très peu la position de son club dans cette affaire qui ne cesse d’enfler. Le joueur de 32 ans reproche au PSG de ne pas l’avoir plus protégé, comme il n’avait pas apprécié non plus la divulgation par la chaîne du club de la vidéo où il blesse involontairement Mbappé à l’entraînement quelques heures avant le match retour de Ligue des champions contre le Real Madrid.

La fin de l’aventure ?

Dans ce contexte de tension, l’entourage du joueur a pris la parole dans les colonnes du Parisien pour tenter de faire baisser la température : «Tous ceux qui le connaissent savent qu’Idrissa n’est pas homophobe. Mais plutôt quelqu’un d’ouvert sur les autres.»

Au même moment, l’ancienne candidate à la présidentielle française et actuelle présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse (Les Républicains) exige de son côté des sanctions contre le joueur.

Devant cette situation embarrassante, le club de la capitale, qui vient de renouveler son partenariat avec trois associations de lutte contre les discriminations (Sportitude, la Licra et SOS Racisme), a mis en alerte son service juridique. Jugeant que son autorité a été mise en défi, le PSG envisage également de prendre des décisions contre son milieu de terrain. A un an de la fin de son contrat, l’avenir de Gana dans le club de la capitale est donc plus que jamais incertain.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close