Sports

Sénégal : c’est la ruée vers le stade Abdoulaye Wade


En février dernier, le Sénégal étrennait son nouveau joyau, le Stade Abdoulaye Wade de Diamniadio. Un écrin de 50.000 places. Le premier match officiel s’est joué le 29 mars contre l’Egypte en barrage retour pour le Mondial 2022. Les images de l’infrastructure ont fait le tour du continent. Elles ont ainsi donné des idées à certaines sélections de l’UFOA. C’est ce qu’affirme le ministre des Sports du Sénégal, Matar Ba.

« Nous venons de recevoir trois à quatre demandes de pays frères qui aimeraient jouer au Sénégal au mois de juin pour la fenêtre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique 2023 », renseigne Matar Ba dans des propos relayés par l’Agence de Presse Sénégalaise. Il n’a cependant pas précisé les pays concernés. L’APS explique néanmoins que la Fédération gambienne de football (GFF) fait partie des demandeurs. La Gambie a ainsi écrit à la Fédération sénégalaise de football (FSF) pour pouvoir y disputer ses rencontres des qualifications pour la CAN 2023 qui débutent en juin.

Le Sénégal ne veut toutefois pas s’en arrêter là. Le pays souhaite se doter d’autres infrastructures de qualité pour pouvoir rivaliser avec les nations fortes du continent. Matar Ba assure dans ce sens que des stades, quasiment à l’abandon depuis plusieurs années, seront rénovés «très prochainement». Il s’agit notamment du stade Léopold Sédar Senghor, ancien antre des Lions de la Téranga. Il y a ensuite les stades Iba Mar Diop, Lamine Guèye de Kaolack, Elimanel Fall de Diourbel, Aline Sitoë Diatta de Ziguinchor et la Piscine Olympique de Dakar.

Oumar NDONGO

L’article est apparu en premier sur Sport News Africa.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.