Sports

Sénégal et Guinée vont jouer diminués contre Zimbabwe et Malawi


Le groupe B livre ses premiers matches ce lundi 10 janvier.

Après l’ouverture la veille à Yaoundé (groupe A), la CAN 2021 va poursuivre son périple de 29 jours. Ce lundi 10 janvier à Bafoussam, le groupe B entre en lice avec Sénégal-Zimbabwe (13h GMT) et Guinée-Malawi (16h). Les Sénégalais et les Guinéens sont les favoris de leur poule. Ils devront se rassurer face aux équipes jugées plus faibles avant leur confrontation directe, vendredi 14, pour la deuxième journée. Mais à quelques heures du coup d’envoi des deux rencontres, le défi ne s’annonce pas pour eux aussi abordable qu’il semblait l’être juste après le tirage au sort. La Covid-19 est passée par là.

Les deux sélections sont décimées par la maladie. Les Lions de la Téranga sont confrontés à une véritable hécatombe. Le gardien Edouard Mendy, le défenseur central et capitaine, Kalidou Koulibaly, le milieu de terrain Nampalys Mendy, l’attaquant Famara Diédhiou et le latéral gauche Saliou Ciss sont tous positifs au coronavirus. Ces absences s’ajoutent à celles de Krépin Diatta, blessé avant la CAN et non retenu, et d’Ismaïla Sarr que le staff espère récupérer durant la compétition. «On avait déjà anticipé sur d’éventuelles absences. Mais, on ne pensait pas que cela allait être tous nos gros joueurs, a regretté le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé, en conférence de presse d’avant-match. Six titulaires absents, c’est inquiétant.»

Réussir le hold-up ou limiter la casse

La Guinée compte six cas de Covid-19 : Mikaël Dyrestam, Seydouba Soumah, Fodé Camara, Ibrahima Sory Conté, Mory Konaté et Morgan Guilavogui. Un gros coup dur. Même si le sélectionneur du Syli, Kaba Diawara, essaie de rester positif. «On n’est pas encore beaucoup affecté, minimise le technicien guinéen. Si la Covid touche des joueurs majeurs, ça sera plus compliqué. C’est à nous de gérer et de faire attention. Pour le moment, Naby, notre joueur star, est là. (…) Il faut faire très attention pour essayer d’avoir le maximum de joueurs à disposition.»

Le Zimbabwe et le Malawi vont donc affronter des équipes amoindries. Une belle occasion de viser un hold-up ou, au pire, de limiter la casse. Mais si pour les Warriors, qui ne compte jusque-là aucun cas de Covid-19, il est permis de rêver, tel n’est pas le cas pour les Flammes. Ces derniers sont également décimés par la maladie. Ils se présenteront d’ailleurs contre le Syli avec seulement 16 joueurs sur la feuille de match.

La dernière confrontation en CAN entre le Sénégal et le Zimbabwe remonte à l’édition 2017. Les Lions de la Téranga s’étaient imposés 2-0. La Guinée et le Malawi, eux, ne se sont jamais affrontés en phase finale de la compétition continentale. Leurs routes se sont croisées à deux reprises en qualifications de la CAN et autant de fois en qualifications du Mondial. Le Syli compte deux victoires pour un nul et une victoire pour les Flammes.

Ce lundi 10 janvier à Bafoussam, c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour les quatre équipes du groupe B de la CAN 2021.

La Rédaction



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.