Sports

Slimane, Elmekani… au top en quarts de finale de la BAL


Battue en finale l’année dernière par le Zamalek, l’US Monastir tentera de prendre sa revanche ce mercredi en demi-finales. La formation tunisienne s’est qualifiée grâce notamment à trois joueurs Michael Andre Dixon (23 pts, 4 rbds, 1 passe), Radhouane Slimane (16 pts, 6 rbds, 5 passes) et Souleyman Diabaté (13 pts, 2 rbds, 5 passes). Alors que le Zamalek s’est reposé sur Moustafa Kejo Elmekani (14 pts, 12 rbds).
De notre envoyé spécial à Kigali

L’US Monastir s’est baladée devant Cape Town Tigers (106-67). Les Tunisiens se sont appuyés sur le trio Michael Andre Dixon (23 pts, 4 rbds, 1 passe), Radhouane Slimane (16 pts, 6 rbds, 5 passes) et Souleyman Diabaté (13 pts, 2 rbds, 5 passes). Meneur d’origine américaine et naturalisé géorgien, Dixon (31 ans) est dans ses standards. Il a une moyenne de 13,2 pts par match pour 2,4 rbds et 4,4 passes. L’Américain est capable de jouer aussi au poste 2 (arrière). Avec Monastir, il a remporté cette année le championnat et la Coupe de Tunisie.

Slimane a de beaux restes

A 41 ans, Radhouane Slimane fait plus que de la résistance. L’ailier fort dispute 31 minutes par match pour 14,8 pts et 5 passes.  Slimane est assis sur 3 Afrobasket (2011, 2017 et 2021). Sur le plan local, il a tout gagné avec l’US Monastir, notamment un doublé coupe-championnat 2022. Vice-champion de la BAL en 2021, il sera un atout de taille dans la conquête du titre cette saison.

L’autre maillon important de cette équipe est Souleyman Diabaté. L’Ivoirien a remporté la BAL en 2021 avec le Zamalek. Sur ses 34 ans, il est aussi influent dans le jeu avec une moyenne de 29 minutes pour (8,7 pts, 3 rbds, 4,7 passes). Diabaté sort souvent du banc pour remettre sur orbite l’US Monastir. La bande de « vieux » routiers a tenu tête au trio de Cape Town Tigers composé de Billy Preston (17 pts), Cleananthony Early (15 pts) et Pieter Prinsloo (14 pts).

Elmekani voit double…

En l’absence du Nigérian Ike Diogu et avec un Anas Mahmoud moins flamboyant (7 pts, 10 rbds), c’est Moustafa Kejo Elmekani qui prend les choses en main au Zamalek. Le pivot international égyptien s’est illustré avec un double-double (14 pts, 12 rbds) en 22 minutes de jeu. Il réalise son meilleur match depuis l’entame du tournoi. Dans la mesure où, il était à 5.6 pts et 5.4 rbds par match. Le joueur de 27 ans était de l’expédition de 2021 qui a vu le sacre de Zamalek devant Monastir. Moustafa Kejo Elmekani est double champion d’Égypte (2019 et 2021). Outre Kejo Elmekani, Edgar Sosa (13 pts) et DJ Stawberry (12 pts) ont contribué au succès du Zamalek.

Auteur d’un double-double (13 pts, 12 rbds), Oumar Barry n’a pas pu empêcher la défaite de SLAC. Le pivot guinéen (2m11) était trop seul. SLAC doit regretter l’absence de Marcus Crawford, 2ème meilleur marqueur du tournoi. Une erreur administrative a privé le club guinéen de son meilleur élément.

Victor BAGAYOKO





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close