Sports

Tunisie – Guinée équatoriale, le Nzalang en quête d’exploit


Ce jeudi 2 juin, dans le groupe J, la Tunisie va affronter la Guinée équatoriale pour le compte de la première journée des éliminatoires de la CAN 2023. Ce sera le 5e duel entre ces deux équipes en un peu plus d’un an. Les Aigles de Carthage et leur sélectionneur Jalel Kadri ne veulent pas se louper devant leur public. Quant au technicien équato-guinéen Juan Micha, il est déterminé à réaliser un sacré coup au stade de Radès. Ça promet.

Depuis 2012, la Tunisie a été aux prises avec la Guinée équatoriale à 7 reprises. Les Aigles de Carthage ont enregistré 4 victoires, un nul et essuyé 2 défaites face au Nzalang. Les deux équipes étaient dans le même groupe durant les éliminatoires de la CAN 2021 et les qualifications pour le Mondial 2022. En un peu plus d’un an, les Tunisiens et Equato-guinéens se sont affrontés donc quatre fois avec 3 succès et un revers pour les Aigles de Carthage qui étaient alors dirigés par Mondher Kebaier et Jalel Kadri comme adjoint.

Entretemps, coach Kebaier a été limogé après une CAN mitigée et Kadri a pris les rênes de la Tunisie. Le technicien tunisien comme tous les fans des Aigles de Carthage n’ont pas oublié cette défaite (1-0) à Malabo, le 13 novembre 2021. C’était pour le compte de la 5e journée des qualifications du Mondial 2022. Un but assassin de Pablo Ganet à la 83e minute de jeu. C’est l’une des raisons pour lesquelles cette 8e rencontre entre les deux équipes à une saveur particulière. La Tunisie était obligée de mettre les bouchées doubles pour valider son billet pour les barrages lors de la dernière journée.

«La Guinée équatoriale a montré un visage très respectable à la CAN»

Face à l’équipe qui a mis un terme à la série d’invincibilité des Fennecs d’Algérie, le technicien Jalel Kadri se montre très méfiant. « La Guinée équatoriale est une équipe qu’on respecte énormément. Nous connaissons l’impact physique de cette équipe, ses joueurs techniques et son aspect très tactique. Nous avons beaucoup d’estime pour cette équipe de la Guinée. Nous avons perdu notre dernier match face à cette équipe en Guinée équatoriale. C’est une équipe qui a montré un visage très respectable à la dernière CAN surtout sur le plan tactique.», déclare coach Kadri au micro de Sport News Africa.

«Le sport de haut niveau, c’est le résultat qui compte avant tout»

Si beaucoup de fans veulent voir un jeu plus offensif, le sélectionneur des Aigles de Carthage reste plus pragmatique que jamais. Pour lui, le résultat importe plus que tout. Et il compte bien mener ses protégés à la victoire face aux Equato-guinéens. «Nous sommes maintenant dans une deuxième phase. Nous essayons d’être très concentrés sur notre sujet. Le sport de haut niveau, c’est le résultat qui compte avant tout. Nous espérons que notre équipe sera performante avec un bon rendement collectif», soutient l’homme de 50 ans.

«Même quand on est à l’extérieur, on joue pour gagner»

Même si le Nzalang Nacional avait subi un cinglant revers (3-0) pour son dernier match au stade de Radès (3 septembre 2021), le sélectionneur Juan Micha est venu cette fois-ci avec la ferme intention de créer un exploit. En effet, la Guinée équatoriale est décidée à punir la Tunisie pour le moindre faux-pas dans cette confrontation. «Pour notre premier match de ces éliminatoires de la CAN 2023, on va essayer de faire de notre mieux pour faire un bon résultat. Notre adversaire est une grande équipe qui s’est qualifiée à la Coupe du monde. On a beaucoup de respect pour la Tunisie, souligne l’ancien international équato-guinéen. On a bien préparé notre match. Même quand on est à l’extérieur, on joue pour gagner. On sait que c’est difficile de jouer à l’extérieur face à une équipe comme la Tunisie», reconnait coach Micha.

«La Tunisie est la favorite dans le groupe»

L’ancien attaquant, premier à faire tomber l’Algérie de Djamel Belmadi après une série de 35 matches sans défaite, admet que la tâche sera plus difficile en raison de nombreux absents parmi ses cadres. Coach Micha en profite pour mettre davantage la pression sur les Tunisiens. «Nous savons que la Tunisie est la favorite dans le groupe. Nous allons jouer à fond. Si nous avons la possibilité de gagner tant mieux pour nous. On verra comme ça va se passer pour ce match, déclare le technicien de 46 ans. On a un groupe qui est jeune. Nous avons un petit problème. Nous avons des absents. Nous avons 8 joueurs qui ont pris part à la CAN et qui ne sont pas là à cause des blessures. On a amené de jeunes joueurs. On va voir si on pourra faire un bon match avec eux. »

Chacune des deux équipes aura à cœur d’entamer ces éliminatoires de la CAN 2023 avec un succès. On verra si les Equato-guinéens vont tenir le coup ou sombrer au stade de Radès ce soir.

Il faut rappeler que dans le premier match de ce groupe J, la Libye a battu (1-0) le Botswana, ce mercredi 1er juin.

Ablaye DIALLO



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.